Nos adresses préférées

Endettement chez les jeunes

Notre expert

Endettement chez les jeunesL’endettement chez les jeunes

"Acheter aujourd’hui et payer demain"  vous proposent les publicités! La relation à l’argent est problématique de nos jours pour les jeunes comme pour les adultes. 

Difficile de résister à la tentation dans notre société d’hyperconsommation !

 

Selon Intrum Justitia S.A., leader dans les secteurs du recouvrement de créances et de la protection des crédits, les premiers problèmes surviennent dès l’adolescence. La moitié des jeunes endettés le sont avant leur vingtième anniversaire déjà.

  • 30% d’individus entre 18 et 25 ans ont des découverts variants de quelques centaines à plusieurs milliers de francs.
  • 80% des adultes surendettés contractent leurs premiers emprunts avant 25 ans.

Si dans certains cas, les jeunes consomment pour compenser un manque, ils achètent souvent pour oublier leurs soucis ou tout simplement pour le plaisir que leur procure l’acte d’achat.

   

La question d’argent ne vient que plus tard… Les problèmes aussi !

Téléphones  portables, vêtements, loisirs… Pas facile de résister à la tentation du « tout de suite ». La pression sociale est grande ! De surcroît, les jeunes consomment souvent sans avoir de rapport direct avec l’argent mais par le biais de cartes bancaires.

  • A 13-14 ans, c’est souvent le début de la spirale. Certes, les montants sont petits et trouvent leurs solutions dans l’emprunt aux frères ou sœurs  ou aux parents qui avancent sans cesse l’argent de poche de la semaine suivante. Ces problèmes pécuniaires touchent particulièrement les jeunes, fraîchement sortis du cocon familial, en transition entre une formation professionnelle et la vie active. 
       
  • A 18-20 ans, les rêves peuvent se transformer en cauchemar…   Permis de conduire… Première voiture… Premier logement et virées avec les copains… avec l’aide de ces sacrées cartes plastiques ! Les conséquences de l’endettement chez les jeunes peuvent devenir très lourdes à supporter et entraînent la honte, la culpabilité, l’insomnie, voire la perte d’amis et la marginalisation. Malheureusement les possibilités de crédit font souvent l’effet d’une bombe à retardement.

Comment faire face à ce problème de société qui prend des proportions inquiétantes? C’est en brisant le mur du silence que l’on augmente les chances de nos jeunes de s’en sortir. Nos enfants sont devenus des cibles faciles. Il ne suffit pas de limiter la publicité en faveur du petit crédit ou d’interdire l’accès des cartes de crédit aux mineurs.
  

Parents: réfléchissez ensemble avec vos enfants sur leur rapport avec l’argent, partagez leurs difficultés rencontrées au quotidien, apprenez-leur à faire un budget. 
Intrum Justitia  nous dit encore qu’en Finlande, la matière “Le rapport avec l’argent“ est devenue une branche obligatoire enseignée dans les écoles.
Est-ce vraiment par hasard que le taux d’endettement chez les jeunes est le plus bas d’Europe dans ce pays scandinave?

  

Roselyne Grob de Wolff
Équipe rédactionnelle LaFamily.ch

 



 

Nos adresses préférées

Genève

Pro Juventute Genève

Aides diverses aux familles

Lausanne

Anne Jeger- Psychologue FSP/AVP
Aide en ligne

"Aucun homme ne peut rien vous révéler sinon ce qui repose déjà à demi endormi dans l'aube de votre connaissance..."
Khalil Gibran

A lire

Voir également

Nos partenaires