Chapitre 3 - Le renoncement

Notre expert

Il arrive que, malgré le temps passé chez les gynécologues, les tests, les stimulations ovariennes, les inséminations artificielles, les fécondations in vitro, l'énergie donnée et le combat mené pour avoir un enfant, il soit impossible que ce projet tant désiré aboutisse.

 

Il arrive aussi que des femmes enceintes ne puissent, pour des raisons diverses et personnelles, garder l'embryon qu'elles abritent.

 

Ce sont les récits de Christine et Joane.

   

Par : 

Anne Jeger, psychologue clinicienne et thérapeute

- Elle assure le suivi de couples infertiles, 
de femmes vivant leur grossesse avec difficultés,
et de couples traversant un deuil périnatal.

  

   

   


Consultez la suite de l'article ci-dessous

A lire

Nos partenaires