Obésité et famille, comment lutter contre la surcharge pondérale

Notre expert

Un article proposé par la Clinique de La Source.
Vous vous posez des questions par rapport à la santé de votre enfant? 
N'hésitez pas à poser votre question, la clinique y répondra volontiers!

Pourquoi protéger ses enfants contre l'obésité?

Mon enfant est trop gros, comment faire maigrir mon enfant? Comment savoir s'il est réellement trop gros?

Les conséquences de l’obésité sur la santé sont de longue durée et certaines conséquences n'apparaissent qu'à l'âge adulte. Maladies cardiovasculaires, diabète et certains cancers (de l'endomètre, du sein et du côlon) sont favorisés par l'obésité. Selon l'Organisation Mondiale de la Santé, au moins 2,6 millions de personnes meurent chaque année du fait de l'obésité et du surpoids...

Lutter contre la surcharge pondérale en famille

Le métabolisme de base au repos a besoin de différents apports nutritifs pour fonctionner. Pour un adulte, en moyenne, on compte environ 1600 cal par jour. L’action de manger entraîne une absorption, certains absorbent beaucoup et brûlent moins, d’autres absorbent moins et brûlent plus selon sa physiologie… Hélas, il n’y a pas d’égalité dans ce domaine. Mais une chose est certaine, et dans tous les cas de figure, pour lutter contre la surcharge pondérale, il faut soit augmenter les dépenses d’énergie en bougeant ou en faisant du sport modérément, soit baisser les apports caloriques.

Le rôle de la famille est très important

La façon de vivre au quotidien, l’ambiance sportive qui règne à la maison et l’alimentation proposée sont des facteurs clés pour lutter contre l’obésité des enfants… et des parents.

Les parents ont une influence déterminante sur le futur (sur)poids de leur progéniture. Ce n’est pas qu’une affaire de transmission de gènes, mais d’habitudes prises dès la plus petite enfance. Les enfants, témoins de mauvaises habitudes de leurs parents pourraient reproduire ce type de comportement comme un style de vie sédentaire dominé par des activités «immobiles»  (télévision ou ordinateur), utilisation de la voiture pour de tout-petits trajets, repas devant la télévision…

Vie quotidienne en mouvement

Une vie quotidienne équilibrée proposera aux enfants de nombreuses activités, sources de mouvements, souvent issues du partage des tâches à la maison comme descendre les poubelles, ranger sa chambre, mettre le couvert, aller faire les courses, vider le lave-vaisselle, étendre le linge…

Participer à la maison en faisant comme papa et maman aide les tout-petits à prendre confiance en eux et les plus grands à devenir autonomes. Ils prennent conscience qu’ils ne sont pas seuls au monde, que les autres comptent et qu’ils ont le pouvoir d’agir sur ce qui les entoure. La famille est le lieu où l’enfant peut commencer à exercer son autonomie et apprendre le respect des autres. Le partage des tâches est un mode de conversation familiale qui en dit souvent beaucoup sur la façon dont chacun se comporte par rapport à l'autre. 

Il en est de même pour les loisirs et la détente, qui, bien réfléchies, permettent à l’enfant non seulement d’être en mouvement mais aussi de développer ses habiletés sociales qui joueront sur son estime de lui-même. Pas besoin de courir des kilomètres ou de nager tous les jours! Jouer avec ses copains dehors, promener son chien, respecter les règles fixées pour limiter le temps passé derrière les écrans, encourager une activité physique en lui proposant une activité sportive qui lui plaît,  sont autant d’actions qui lui permettront de rester actif tout au long de la journée.
L’essentiel étant de lui donner le goût de l’effort physique.

Alimentation équilibrée

L’alimentation a beaucoup changé, l’offre est plus importante, plus riche en sucres, en graisses saturées et pauvre en fibres. Les comportements alimentaires de la famille se sont adaptés à un mode de vie urbain où l’on court après le temps. Sur la table familiale apparaissent des plats préparés, réponses au besoin de praticité. Sans véritable volonté et influencés par la publicité, les parents succombent au snacking ou grignotage et craquent pour un soda, une barre chocolatée, des chips ou des biscuits à tout moment de la journée. Comment s’étonner alors que toute la famille prenne du poids?

Il est important de revenir à une alimentation équilibrée.
Concrètement, il ne s'agit pas de privation, mais de mettre en place à la maison une alimentation nourrissante, variée et plaisante.

Celle-ci démarre par un petit déjeuner. C’est un repas important de la journée qui fournit 25% de l'apport énergétique journalier et évite le grignotage.
Les repas pris en famille sont l’occasion de passer des bons moments, mais aussi d’éduquer ses enfants, de leur transmettre le plaisir et le goût des aliments.
On prépare les repas avec eux, en leur apprenant à lire les étiquettes, à faire les courses, à calculer les calories achetées dans le kadi du supermarché. Aux parents de veiller à la régularité des repas, de changer le soda en eau, de préférer le poisson, les fruits et les légumes de saison qui apportent les fibres et les vitamines nécessaires au métabolisme.

Bien manger, c’est manger de tout, limiter certaines consommations comme la viande rouge ou le sucre. Les limiter mais ne pas imposer de restriction alimentaire. En laissant l’accès libre aux bonbons et sucreries, ils deviennent moins attractifs.
Manger équilibré n’exclut pas un dérapage de temps en temps pour un burger, des frites, le tout arrosé de soda, l'idée principale consistant, non pas à créer de la frustration, mais à faire découvrir d'autres plaisirs alimentaires.

Idéalement un repas en famille se passe sans télévision, pour se donner du temps à passer en famille

Le repas commence par une entrée, une salade croquante, une soupe qui prend de la place dans l’estomac et provoque une satiété plus rapide, puis on débarrasse la table et on passe au plat principal. Puis la table est de nouveau débarrassée et vient le moment du dessert.
Il est important de mettre la bonne quantité sur la table, pas plus. Et s’il y a des restes, il vaut mieux éviter de pousser les enfants à terminer leur assiette.

En résumé, on pourrait dire que lutter contre l’obésité en famille n’est pas une lutte de tous les instants mais l’acquisition d’habitudes familiales combinant une alimentation variée et équilibrée et suffisamment de stimulations ludiques et physiques préparant toute la famille au goût de l’effort physique afin de sortir de l’automatisme où l’on mange sans bouger.

                    

Commentaires





Partager:

Nos adresses préférées

> Genève (Eaux-vives - Satigny - Petit Lancy)

Espace Musical - Explorer, Créer, Intégrer

Ecole de musique proposant de l'éveil musical, des cours de musique et de la recherche pédagogique.
Cours de solfège et langage musical.
Initiation musicale pour enfant.
Cours de piano - Cours de violon - Cours de violoncelle - Cours de flûte - Cours de guitare - Cours d'alto.
Stage de musique pendant les vacances.
Aussi pour les enfants handicapés ou en difficulté.
Et anniversaires pour bébés et petits enfants.

Lieux des cours:
Espace musical - Eaux-Vives, Ecole des Eaux Vives, Ecole des Allières - Eaux-Vives
Maison Communale - Meyrin
Ecole de Satigny - Village, Ecole de Satigny - Mairie, Ecole Temple de Satigny
Ecole des Morgines - Petit-Lancy

> Lausanne

Centre médico-chirurgical de l'obésité - Clinique de la Source

Le Centre offre un traitement personnalisé aux patients souffrant de problèmes d’obésité, de surcharge pondérale, de troubles du comportement alimentaire, de nutrition ou de métabolisme.

L’ assurance de base prend en charge, sur ordonnance de votre médecin, toutes les prestations ambulatoires du Centre médico-chirurgical de l'obésité, y compris les consultations avec les médecins et les psychologues-psychothérapeutes.

Si vous êtes en excès de poids (IMC < 30 kg/m²) ou sans pathologie avérée, les consultations diététiques et certaines séances de physiothérapie sont uniquement prises en charge par l’assurance complémentaire.

Autres adresses

A lire

Voir également

Nos partenaires