Notre expert
Séjour linguistique en immersion, comment ça marche?

L’immersion, ça marche !

Le séjour linguistique est un accélérateur d’apprentissage. Pour être efficace, il doit plaire à l’enfant en mélangeant cours, activités et découverte du pays.

Une excellente recette qui fonctionne bien!

  • Plonger l’enfant dans une langue et dans un environnement étrangers.
  • Laisser agir deux à trois semaines.
  • Enfin, observer les progrès!

Loin de chez lui, l’enfant va vivre une expérience inédite, élargir son horizon et revenir plus confiant en ses capacités.

Choc des cultures

Un changement radical d’habitudes est annoncé pour les prochaines vacances de printemps et d’été. La rencontre avec une nouvelle culture, un pays et ses habitants se prépare idéalement autour de trois axes, l’hébergement, les cours et les activités.

La formule immersive est la plus efficace car la plus naturelle. « Si vous chantez en anglais lors d’une veillée karaoké ou si vous faites des jeux en allemand au bord d’un étang, ça aide à débloquer

Les sorties, les loisirs en dehors des cours sont le moyen d’échanger de manière spontanée et ludique. Les séjours offrent une multitude de choix bien plus que par le passé.

« Aujourd’hui, la tendance est à la « customisation » du séjour, relève Vanessa Nugent, office manager d’ESL, à Montreux. Les parents peuvent rajouter des options selon les envies ou les passions de l’enfant. »

En plus du programme commun, chaque étudiant aura droit à une pratique sportive, artistique ou encore à des cours privés intensifs. Pour s’y retrouver parmi toutes les possibilités et les destinations, les agences conseillent, accompagnent les parents et les jeunes pour qui partir, reste une aventure.

La bonne recette de séjour linguistique en immersion

Quand on est jeune, poser le pied à l’étranger peut ressembler à un déracinement et être source de tension.
« Souvent, c’est le premier départ loin des parents, note Mme Monnet. Quand l'enfant part seul, c’est l’inconnu pour lui mais c’est aussi un pas qui va le faire grandir. »

Filles et garçons se retrouvent sur place avec les mêmes appréhensions et espèrent vite trouver leurs repères.

« A leur arrivée au camp, les jeunes font connaissance à travers des ice breaker games, explique Mme Nugent. Dès le premier jour, la magie du séjour opère ! »

Pour que tout se passe vraiment bien, les parents doivent prendre en compte les envies ainsi que le caractère du jeune. « Certains veulent aller dans des écoles à la « Harry Potter » quand d’autres préfèreront avoir plus d'autonomie dans une petite ville en bord de mer », compare Mme Monnet.
A l’adolescence, il y a des périodes charnières où à quelques mois près et d’un individu à l’autre, les motivations et les centres d’intérêt changent.

En famille ou en internat?
En ville ou en pleine nature?
Un choix reposant sur de multiples critères.

« Dans l’immersion, l’important c’est de mêler l’utile à l’agréable, estime Mme Nugent. Et pour les cours de langues, un test de niveau placera le jeune dans une classe adaptée et homogène afin qu’il s’y sente bien. »

Etre confronté à d’autres jeunes du monde entier, provoque souvent un déclic. Les parents sont conscients qu’un voyage hors des frontières stimule la curiosité et a une incidence sur la scolarité. De retour à l’école, l’enfant sera plus à l’aise et osera s’exprimer davantage.

Un séjour linguistique a le pouvoir de délier les langues et de faire communiquer les individus entre eux.

Commentaires





Partager:
Autres adresses
A lire
Nos partenaires