Comment gérer la colère de mon adolescent ?

Notre expert
Comment gérer la colère de mon adolescent ?

Comment calmer mon adolescent quand il est en colère?

 La colère est une émotion essentielle qui peut être difficile à vivre pour votre enfant et difficile à gérer pour vous. Face à cette colère, voici quelques conseils pour s’en sortir au mieux :

  1. Enfant colérique, pourquoi?
  2. Facteurs pour limiter la colère en famille
  3. Questions les plus fréquentes

1. Recette pour fabriquer un enfant colérique ! (car on ne naît pas coléreux)

L’enfant est le fruit d’une co-construction familiale, nourri du comportement des uns et des autres. Chaque membre porte une responsabilité des agissements de l’enfant. Plusieurs éléments peuvent amener un enfant à devenir colérique :

  • L’ambiguïté des messages : Durant son développement l’enfant a besoin d’un cadre clair pour savoir ce qui est permis de faire ou non. L’ambiguïté des messages donne à l’enfant la liberté de les interpréter comme il le souhaite, et donc de sortir de ce cadre flou. Dans sa famille, l’enfant va être confronté à différents repères : ceux propres au père, les « REPERES » ; et ceux propres à la mère, les « REMERES ». Face aux deux, l’enfant est un perdu et la colère peut émerger de ce changement de règles permanent.

Comment résoudre cela ? La solution est simple, il faut établir des « REPEMERES » ! Les parents doivent s’accorder pour donner à leur enfant des repères communs et uniques, qui ne varient pas entre chaque parent. Ainsi, l’enfant est encadré dans son développement par des « REPEMERES » qui l’accompagnent comme des jalons marquant la route.

  • Crier pour communiquer : Généralement, les personnes ont tendance à lever le ton quand ils rentrent en colère. Maintenir un ton apaisé, ou tout du moins un climat calme, assure une meilleure communication et fait diminuer les tensions qui entravent la bonne conversation.
  • Informer vs demander la permission : Il ne faut pas confondre une information et une demande de permission. C'est à nous, parents, de demander à l’enfant qu’il clarifie ses termes. Demandez-lui de reformuler sa phrase avec d’autres mots. N’oublions pas qu’en fonction de l’âge, les requêtes ne sont pas les mêmes :
    • A 12 ans, un enfant demande à ses parents la permission de sortir le soir.
    • A 19 ans, un jeune adulte informe ses parents qu’il sort. Il ne demande pas la permission.

2. Facteurs susceptibles de limiter la colère dans une famille

L’identité : Reconnaître chaque enfant comme une personne unique. Évitez les termes englobant comme « Les enfants à table » mais plutôt « Pierre, Marie à table ». Il est important pour les enfants de les traiter de manière inégale mais juste. Un enfant de 5 ans ne se couche pas à la même heure qu’un enfant de 12 ans.

L’estime de soi : Il est primordial que votre enfant se sente respecté dans sa réalité, quand bien même elle est très différente de la vôtre. Pour rentrer en discussion avec lui, accepter sa vision du monde pour qu’il se sente reconnu et que vos mots puissent être entendus.

La compréhension : La colère nait souvent d’une souffrance, d’un sentiment de ne pas être compris. Permettre à votre enfant d’être reçu et entendu dans sa détresse ouvre au mieux le dialogue

Respect du territoire de chacun : l’adolescent a besoin de frontières plus ou moins étanches avec les membres de sa famille et ses pairs. Pour exister de manière autonome, être un individu différencier de ses parents, il a d’une peau qui fait office de frontière. Cette peau au sein de la famille, ce sont les lieux privés de chacun.

La communication : elle doit être bidirectionnelle. Je t’écoute parce que tu as quelque chose à me dire et que ça m’intéresse, et vice-versa.

Autonomie : Désigne la possibilité de faire des choix, y compris le droit de faire de mauvais choix que l’on ne ferait pas à sa place. C'est un des éléments clé de la phase de l'adolescence.

La sécurité : Se sentir à l’abri des risques que la vie recèle. Les parents doivent offrir à leur enfant dans la mesure du possible, un espace sécurisé pour leurs enfants, assurant le meilleur développement et un sentiment de sérénité en eux.

Rythme : Respecter le train de vie des enfants. Nous autres adultes considérons le temps comme une ressource à exploiter en permanence, à presser et compresser au maximum pour ne pas perdre une miette. « Tu vas être en retard » « Dépêche-toi » « On a pas le temps pour ça », toutes ces zones de conflit relève plus de l’imposition de l’autorité que du véritable gain de temps. Car les quelques minutes grappillées au cours de la journée à coup de stress et de pression, ne font pas de différence en fin de journée …

Confort : Le bien-être physique et psychique des parents est un prérequis. Il faut être à l’aise dans son rôle – ô combien difficile – d’être parent. Il faut parvenir à distinguer le travail et la vie à la maison. Ne pas hésiter à demander de l’aide ou se renseigner pour vivre mieux la parentalité !

 

3. Questions les plus fréquentes

 Territoires : mes deux enfants ont la même chambre. Que faire ?

Il faut laisser tel quel, les territoires ont déjà été attribué. Méfiez-vous en intervenant de manière équitable de ne pas faire plus de dégâts. Les enfants ont leur hiérarchie personnelle qui fait sens pour eux.

La sécurité : je peine à faire la distinction entre ma crainte de mère et la sécurité de mon enfant

De nouveau, il faut le lui dire. Reconnaissez sa demander en acceptant qu’il fasse ce qu’il souhaite tout en exigeant qu’il vous rassure. Dès que vous êtes à l’aise, il faut lui donner votre aval. À cet instant, il se sentira écouté et accepté dans ses envies. Vous pouvez lui dire ouvertement : « Je t’aime, et tes activités me font peur. Rassure-moi, et je serai apaisé. Si je ne tenais pas à toi, je n’aurais aucune crainte. »

Mon enfant me nargue, elle ne se met jamais en colère. Comment agir pour qu’elle exprime cette colère ?

Revenons au principe de base : il faut le lui dire. « Je n’apprécie pas cette manière de communiquer, j’aimerai que tu changes pour quelque chose de plus sain pour nous deux. Si tu es en colère contre moi, tu peux me le dire de façon respectueuse et je t’écouterai ».

Jusqu’où le laisser exprimer sa colère ?

Vous pouvez laisser votre enfant exprimer sa colère jusqu’à ce que vous ne puissiez plus la recevoir. Puis quand votre enfant s’est calmé, vous pouvez discuter avec lui pour gérer ses colères. N’hésitez pas à solliciter l’aide à votre enfant, il faut lui demander de nous aider à le comprendre.

Commentaires





Nos adresses préférées

> Genève - Nyon - Lausanne

Accompagnement scolaire personnalisé - Educoaching

Educoaching c'est:
Cours de maths, cours d'anglais, apprentissage de la lecture... Soutien et appui scolaire toutes matières. Préparation aux ECR.
Coaching scolaire et cours apprendre à apprendre.
Télétravail et soutien scolaire avec la pédagogie PNL.

> Berne

Amnesty International

Organisation non-gouvernementale internationale et mouvement mondial de défense des droits humains comptant plus de 7 millions de membres et de personnes actives dans tous les continents.

> Genève

Association Face à Face

L’Association « Face à Face », basée à Genève, en Suisse, prend en charge les femmes, les mères et les adolescent-e-s, filles et garçons de 13 à 20 ans, ayant des comportements agressifs et/ou violents, ainsi que les familles à transactions violentes.

> Grand-Lancy

Astural - Antenne de Médiation
et Prévention avec des Mineurs (AMPM)

Astural accueille et accompagne des enfants et des jeunes qui rencontrent dans leur développement des difficultés trop grandes pour qu’eux-mêmes et leurs familles puissent les surmonter seuls.
Association à but non lucratif, Astural est active dans l’éducation spécialisée depuis 1954.
L’Antenne de Médiation et Prévention avec des Mineurs (AMPM) est une structure de l’Astural.
Médiation familiale.

> Carouge

Astural - Service Educatif Itinérant de Genève (SEI)

Astural accueille et accompagne des enfants et des jeunes qui rencontrent dans leur développement des difficultés trop grandes pour qu’eux-mêmes et leurs familles puissent les surmonter seuls.

Association à but non lucratif, Astural est active dans l’éducation spécialisé depuis 1954.

> Genève

Centre d’Oz

Orientation personnelle et professionnelle et hypnose ericksonnienne.

> Genève

Développement Personnel - Nathalie Riesen

Hypnothérapeute NGH cert. Coach PNL prof cert. Psycho(bio)généalogie Pent'analogie Anatomie - Physiologie Pathologie
Outils, ouverture, confiance en soi- cauchemars, hyperactivité, séparation, peurs, phobies, potentiel, concentration, pouce, pipi au lit... PNL pour enfants

> Genève

Ecole des Parents de Genève

L’École des parents est un lieu de prévention, un espace d’information et offre des prestations de soutien sur toutes les questions concernant les relations au sein des familles et entre les familles, ainsi que des activités parents-enfants.

> Cours à Genève - Lausanne - Givrins - Nyon

École d'Éveil Philosophique
Enfants et Adolescents 6-21 ans

Témoignage de J. S., Vaud : ".. Je recommande cette école à tous les parents se trouvant démunis avec leurs enfants. Après des années d'isolement, de harcèlement et d'échec scolaire, notre fille a repris goût à la vie grâce à des techniques pratiques et efficaces enseignées avec tant d'amour.."

> Genève

eKlore Sàrl

Des ateliers Hi-Tech d'exception, accompagnés par un projet pédagogique, pour apprendre à bien vivre avec les technologies, le numérique et les sciences tout en développant ses talents et potentiels.

> Suisse romande

Ligne d'aide et d'écoute des enfants, des jeunes et des parents - 147

La ligne d'aide 147 de pro juventute dispense des conseils gratuits aux enfants et aux jeunes qui se trouvent en situation difficile. Par téléphone ou par SMS le n° 147 fonctionne 24h/24 et 7j/7 dans toute la Suisse, dans les 3 langues nationales. Confidentialité et gratuité garantie.

Un partenariat entre Projuventute et des permanences qualifiées.

> Genève

PO!NTJEUNES - 18-25 ans

Infor jeunes est un service de prévention de l'Hospice général destiné aux jeunes adultes de la région genevoise.

> Genève

SOS-ENFANTS GENEVE

SOS-ENFANTS GENEVE – Bureau Central d’Aide Sociale.
Offre gratuitement aux enfants, aux adolescents et aux parents qui rencontrent des difficultés d’ordre personnel ou relationnel, une écoute, un soutien psychologique, un appui éducatif, des informations et des conseils.

Des consultations individuelles et des entretiens de famille dans deux lieux (place de la Taconnerie 3 et 99 - Espace de Quartier, rue de Lyon 99)

Un site interactif où vous pouvez poser des questions www.sos-enfants.ch

Permanence téléphonique (022 312 11 12)
Lundi : 9h00 à 16h00
Mardi : 9h00 à 16h00
Mercredi : 9h00 à 12h00
Jeudi : 9h00 à 16h00

> Genève

Association Païdos

Association genevoise tournée vers les adolescents.

Admissions & Inscriptions

CPPA : Tél. 022 300 23 16
Bricolos : Tél. 022 300 40 30
Sensibilisation : Tél. 022 734 08 00
Cap : Tél. 022 734 08 03
Huma : Tél. 022 347 41 82

> Genève

Couple et Famille

Pour le couple et la famille.
Une aide professionnelle pour les couples en crise.
Conseil conjugal - thérapie de famille - conseil parental - médiation familiale.

Permanence téléphonique: 9h-12h, 14h-17h.


> Lancy

FOJ - Fondation officielle de la jeunesse

Foyers, Points de rencontre et foyers d'’urgence enfants et ados...

La Fondation Officielle de la Jeunesse propose des actions préventives et assure l’accueil, le soutien et l’accompagnement d’enfants, d’adolescents et de jeunes adultes qui en ont besoin. Elle se doit d’offrir aide et soutien à la parentalité au sein des foyers éducatifs et au domicile des parents.

> Le Mont-sur-Lausanne

Aimer Avancer
Un chemin vers la guérison intérieure

CORONAVIRUS - Offre particulière de solidarité sans frais pour vous

Accompagnement pour couples, familles, futurs parents, adultes, ados, enfants:
Aimer avancer, un chemin vers la guérison intérieure pour retrouver le dialogue et une relation épanouie, pour désamorcer les conflits, ... pour revivre du bonheur.

> Genève

Association Face à Face

L’Association "Face à Face" travaille sur la prévention et le traitement psycho-éducatif des femmes et des adolescent-e-s ayant des comportements violents, ainsi que des familles à transactions violentes, afin d’enrayer le cycle répétitif de la violence.
Elle propose également des formations et des supervisions pour les structures ou les individus qui le souhaitent.
La violence est un ensemble de comportements, de paroles ou de gestes agressifs, brusques
et répétés contre soi ou à l’intérieur d’une relation de couple, de famille ou de travail.
Cette violence peut être physique, psychologique, économique ou verbale.

> Genève 2

Enfant du Monde - Une chanson pour l'éducation

Basé à Genève, le siège de notre ONG suisse Enfants du Monde accueille une équipe composée d'une vingtaine de personnes.

Chaque année, 60 millions d’enfants dans le monde ne peuvent pas aller à l’école. De plus, celle-ci ne répond pas toujours à leurs besoins et ne leur permet pas de devenir des citoyens bien informés et en mesure de prendre leur vie en main.

C’est à cette réalité qu’Enfants du Monde, avec l’appui de la Compagnie Zappar, souhaite sensibiliser les enfants et jeunes. Depuis 2012, notre ONG propose aux écoles de Suisse romande et d’ailleurs dans le monde, le projet «Une Chanson pour l’Education».

Au fil de ses différentes éditions, notre projet «Une Chanson pour l'Education» a permis à des milliers d’écoliers de réfléchir aux problématiques liées aux droits de l'enfant et en particulier au respect du droit à une éducation de qualité.

L’objectif? Contribuer à ce que chaque élève trouve sa place en tant que citoyen du monde, en lui donnant la parole afin qu’il s’engage pour ses droits et ceux des autres.

A lire
Nos partenaires