Notre expert
Parents : Jouez aux jeux vidéo avec vos enfants !

Les enfants passent un temps toujours plus grand devant les jeux vidéo, et comment leur en vouloir, ils sont distrayants, riches en couleur, interactifs, stimulants voire trop … On peut vite se sentir largué, perdre quelque chose du lien avec son enfant et voir d’un œil trop inquiet toute ces jeux dont on ne connaît pas grand-chose. Alors pourquoi pas allez découvrir cet univers qui les passionne tant ? Chauffez les manettes, car il y a 4 raisons de se lancer dans cette aventure :

 

1)      Rejoindre son enfant dans son monde

2)      Inversion du rapport savant-apprenant

3)      Connaître pour être rassuré et comprendre

4)      La joie d’être un enfant

 

1)      Rejoindre son enfant dans son monde

Dans cet espace bien étranger où l’on ne maîtrise aucun code, aucun terme, il devient vite difficile de pouvoir s’intéresser ou communiquer sur un jeu sans en avoir fait l’expérience. En jouant, vous entrez dans son monde, vous créez un contact unique, et vous lui montrez que vous pouvez faire un pas dans son sens pour le comprendre. Ainsi il devient plus facile de poser des règles ensuite.

2)      Inversion du rapport savant-apprenant

Sur le terrain du jeu vidéo, c’est l’enfant le savant, et le parent l’apprenant. Cette inversion des rapports est bénéfique notamment pour les enfants manquant de confiance en eux. Ils transmettent un savoir important à leurs yeux à leurs parents. Attention toutefois à ce que cette inversion des rapports se cantonne bien à l’espace des jeux vidéo. Vous êtes apprenant dans ce monde, mais vous restez l’autorité.

3)      Connaître pour être rassuré et comprendre

Certains jeux apparaissent comme particulièrement violents (voir l’article Violence et jeux vidéo) d’autant plus d’un regard extérieur. En jouant au jeu, vous percevrez mieux ce qu’il fait vivre. Un jeu au premier abord violent peut prendre tout autre sens lorsque vous le pratiquer. S’il y a une chose à retenir, c’est celle-ci : quel sens donne votre enfant à ce qu’il joue ?

4)      La joie d’être un enfant

Le jeu est le terrain privilégié de l’enfance, source inépuisable de développement et d’épanouissement. Winnicott considérait la capacité à jouer comme une fonction essentielle pour faire face à la réalité. Devenu adulte, nous perdons parfois de vu cet enfant en nous, qui a su faire abstraction des contraintes réelles pour s’immerger dans le jeu.
Dans un monde où toujours plus exigeant, prendre le temps de la rencontre de soi-enfant et de son enfant au travers d’un jeu semble tout indiquer pour s’émerveiller …

 

Commentaires





Partager:
Autres adresses
A lire
Nos partenaires