Notre expert
Apprendre à parler une langue quand on est timide

Apprendre une langue étrangère ne se résume pas à apprendre les règles de grammaire, le vocabulaire, la conjugaison ainsi que les accords. En effet, quand on apprend une langue, on est confronté – à un moment ou à un autre – à l’expression orale : demander son chemin, acheter du pain, faire de nouvelles connaissances, parler de soi, donner son avis, bref apprendre une langue, c’est surtout apprendre à parler et à communiquer.

Cette partie de l’apprentissage est souvent très difficile pour les personnes qui sont de nature timide et qui préfèrent se consacrer à la grammaire, parfaire leurs connaissances de la langue et éviter ainsi le plus possible de s’exprimer.

 

Un article proposé par Corinne Vallotton
Fondatrice l’Atelier & Co – Coach – Formatrice

 

Comment donc faire pour apprendre à parler une langue quand on est timide ?

La plupart des personnes timides peinent à s’exprimer car elles n’aiment pas s’exposer, elles se sentent observées, jugées – ce qui les angoisse énormément. Je propose deux pistes pour faire différemment et tenter de surmonter cette problématique.

 

1 - La première piste porte sur l’apprentissage et l’acquisition des compétences orales afin de gagner confiance en ses propres capacités.

  • Utiliser des « phrases modèles » : L’élaboration et la maîtrise de quelques « phrases modèles » est une astuce très efficace. Bien intégrées, ces phrases et leur structure peuvent alors servir de base, de référence pour construire d’autres phrases (à l’oral comme à l’écrit). Par exemple, la phrase : Ich fahre in die Stadt mit einer Freundin. (Je vais en ville avec une amie.) permettra de faire le lien avec d’autres phrases indiquant un mouvement et utilisant l’accusatif (in die) ainsi que le datif (mit einer). Préparer ses propres « phrases modèles » permet de faire face à une situation avec plus de facilité et de gagner progressivement en assurance. Elles sont un peu comme un « filet de sécurité » pour s’exprimer à l’oral. Il est bien entendu nécessaire de les formuler en fonction de son niveau et du contexte – chaque nouvelle situation à gérer pourra ainsi être préparée et « modélisée ».

 

  • S’entraider entre personnes timides : Les timides ont souvent tendance à croire qu’ils ou elles sont les seul-e-s dans cette situation, ce qui est loin d’être le cas. Ainsi, repérer d’autres personnes (dans le cours, dans son entourage) qui sont aussi en difficulté à l’oral, c’est se donner une chance de faire différemment et de progresser à deux ou à plusieurs en se stimulant et en s’exerçant ensemble. Les timides pourraient, de cette façon, se créer une nouvelle dynamique d’apprentissage car il est bien entendu beaucoup plus facile d’oser et de se lancer quand on ne se sent pas jugé.

 

2 - La deuxième piste consiste à effectuer un travail pour vaincre sa timidité ou du moins ne plus la subir autant.

Pour ce faire, un accompagnement coaching peut être un bon moyen de prendre de la hauteur, un soutien précieux pour changer ses habitudes. Lors de ce type d’accompagnement, je regarde, dans un premier temps, avec la personne comment elle peut vivre et percevoir ses moments d’angoisse différemment.

 

  • Observer ses pensées et ses émotions : La personne accompagnée apprend, pour cela, à adopter une nouvelle posture, celle de l’observateur – une posture qui peut changer beaucoup, car elle permet de se distancer de sa situation et de ses émotions. Cette prise de distance donne la possibilité de faire face à ses émotions différemment pour ne plus les laisser prendre toute la place et diminuer leur impact. Et puis, la personne apprend à envisager et à s’approprier d’autres manières de faire et d’être. En reprogrammant, dans un deuxième temps, ses pensées, elle verra son stress et ses angoisses diminuer et regagnera progressivement confiance en soi.

 

Pour certaines personnes, une séance suffit à débloquer beaucoup de choses et à progresser. Pour d’autres, il est nécessaire de s’accorder suffisamment de temps pour parvenir à vivre les choses différemment, puis à ancrer le changement.

 

  

Corinne Vallotton

Fondatrice l’Atelier & Co – Coach – Formatrice

www.l-atelierandco.ch

Commentaires





Partager:
Nos adresses préférées
Autres adresses
A lire
Nos partenaires