Assurer son enfant durant ses voyages

Quand les petits quittent le pays

Fini les soirées pyjamas chez les copines et les copains. Votre enfant a grandi et il aspire désormais à explorer le monde. Apprendre une nouvelle langue, entreprendre des études ou simplement passer ses vacances entre amis, votre ado va bientôt faire une nouvelle expérience et découvrir un pays étranger sans vous. Malgré cet élan d’indépendance, vous restez indispensable au bon déroulement du voyage.

Votre rôle a évolué, et de Doudou Manager, vous avez été promu Chef du Département des Bonnes-assurances-au-cas-où.

Dans ce blog, nous vous donnons les conseils dont vous avez besoin pour gérer au mieux cette responsabilité.

Assurer sa santé, même à l’étranger

Un problème de santé à l’étranger est une épreuve difficile à vivre pour vous et votre enfant. La distance qui vous sépare semble insupportable dans cette situation et une fois rentrés à la maison, les coûts engendrés par les soins reçus hors de Suisse n’arrangent rien.

C’est pourquoi il est important d’être au clair avec les prestations de l’assurance-maladie de base avant son départ et de compléter sa couverture si besoin.


Dans le cadre de l’assurance obligatoire des soins, votre enfant est uniquement couvert pour les soins médicalement nécessaires.

  • S'il est dans un pays de l'UE/AELE, le remboursement des soins est identique à celui de la Suisse, si vous présentez votre carte européenne d'assurance-maladie (celle que vous avez reçu de votre assureur)

  • S’il est dans un pays hors de l’espace UE/AELE, et qu'il doit y avoir rapatriement, celui-ci ne sera remboursé que s'il est ordonné par le médecin sur place, en expliquant qu'il n'y a pas de possibilité de soins adéquats sur place.

    Dans le cadre de soins médicaux, le remboursement est limité au double des frais couverts si le traitement avait eu lieu en Suisse.
    Certains pays ayant des tarifs médicaux bien plus élevés que la Suisse, cette limite peut s’avérer bien basse dans certain cas et vous exposer à une facture exorbitante.


Régies par la LaMal, les prestations de l’assurance-maladie de base ne couvrent donc pas :

  • les participations aux coûts, mise à charge des assurés
  • les frais dépassant le double du coût en Suisse (hors UE/AELE),
  • Le rapatriement
  • Les frais de transport et sauvetage dépassant CHF 500.-

Afin de combler les lacunes de ces prestations et de vous assurer de ne pas vous retrouver dans une situation financière compliquée en cas de pépin de santé à l’étranger, vous pouvez souscrire à des assurances complémentaires pour votre enfant :

Le coût des débris dans un autre pays

Découvrir un nouveau pays est une expérience très enrichissante pour votre enfant. L’esprit en ébullition devant tant de nouveautés culturelles peut le rendre un peu moins attentif envers le matériel.
Qu’il casse ou qu’il se fasse voler, ses assurances ne vont pas le laisser tomber. 
L’assurance RC privée est valable dans le monde entier. Il sera donc couvert s’il cause un dommage, comme si l’accident s’était produit en Suisse.
L’assurance ménage couvre les choses se trouvant temporairement à l’étranger (moins de 12 mois) mais l’option « vol simple hors du lieu du risque » doit être activée pour qu’il puisse bénéficier d’une couverture en cas de vol à l’étranger.


Prévoir l’imprévu

En faisant une revue des assurances de votre enfant avant son départ, vous vous épargnez bien du souci.

Explorer le monde avec une bonne couverture peut lui permettre de poursuivre son rêve de découvertes malgré les embûches, sans que cela ne vous donne des cauchemars.
Pour éviter les mauvaises surprises, faites appel à votre assurance pour vous aider dans cette démarche.
Les conditions des assurances-complémentaires ne sont pas les mêmes partout.

Le Groupe Mutuel offre des couvertures santé, patrimoine (RC et assurance ménage, par exemple) et juridiques. Leurs conseillers en assurances vous donneront tous les conseils professionnels pour protéger votre enfant lors de ses déplacements, sans engagement de votre part.
Profitez de leur expertise en demandant à être contacté.

Commentaires





Partager:
A lire
Nos partenaires