Coup de gueule avec ma fille de 8 ans


Messages 1 - 17 sur 17 message(s) trouvé(s)


image :

Ca fait un moment que je ne suis plus venue sur le forum, et en ce moment, je me souviens de la raison pour laquelle je me suis inscrite ; pour me soulager en lisant les commentaires des autres parents dans ma situation ou l'aide que je peux apporter à celles qui en ont besoin ! Aujourd'hui, j'ai besoin de connaître votre opinion sur ma situation : je ne SUPPORTE plus ma fille de 8 ans, c'est affreux de dire ça pour une mère et je vais surement vous choquer mais je voudrais qu'elle parte de la maison ! Elle est isolente, impolie, est se prend pour une princesse, c'est une vraie peste ! J'ai bien essayé de lui parler calmement, dès qu'une chose la contrarie, son caractère arogant recommence ; je ne la supporte plus !!! Quelqu'un a vécu la même chose ? Que faire pour avoir une relation "normale" ? Si c'est comme ça à 8 ans, comment se sera à 12, 14, 16 ans ??? Au secours !!!


  poussinette
  17.07.2011
  14:56
image :

Courage, tiens bons la vague !

Avec l'appui de la Protection de la Jeunesse, il est possible d'obtenir de l'aide afin qu'il cadre à nouveau l'enfant qui s'attribue des "super-pouvoirs" (ironie du sort ... autant certains jeux-vidéos que certaines publicités marketing abondent dans ce sens et ne favorisent pas du tout un comportement normal de l'enfant). Le SPJ rassure également en encourageant les parents dans la bonne voie de l'éducation.

Un jour, l'enfant-rebelle quittera le nid ... Seul espoir est qu'il trouve une formation professionnelle et un métier.


  Harmonypax
  17.07.2011
  18:39
image :

Chère poussinette, non tu ne me choques pas et je trouve très courageux et positif de ta part de te rendre compte que qqchose ne va pas et chercher de l'aide. Je pense que ta fille cherche les limites et a besoin d'en recevoir de très rigides. Je m'explique. Tu lui dis clairement que dès maintenant tu n'acceptes plus son attitude et que si elle dépasse les règles elle sera punie (tu l'isoles dans sa chambre, pas de TV, tu ne lui permets pas de sortir pour un loisir etc) Tu lui expliques les règles et c'est parti. Dès qu'elle enfrain une règle (par exemple c'est l'heure de venir à table, elle ne vient pas, tu l'avertis "si tu n'es pas là dans 1mn tu n'auras pas le droit de voir la tv)et tu t'y tiens. Mais ne punis pas sur une longue durée (pas le lendemain et pas trop longtemps (elle doit rester dans sa chambre 10mn ou 30 selon le "déli"). Ce qui est important c'est que si tu décides qu'elle doit faire qq chose et qu'elle ne le fais pas elle doit être punie ! réfléchis bien avant de lui dire de faire qq chose, car quand tu as décidé, c'est comme ça ! elle doit s'y plier. N'exige pas 10 trucs à la suite non plus. Choisis ce qui est vraiment important. Je t'assure que tu auras des moments très durs ! mais si tu suis bien cela, je suis presque certaine que dans 3 semaines au plus , tu auras à nouveau une fille que tu pourras aimer. Les limites sont rassurantes pour un enfant. Ca lui fait du bien et surtout le fait d'être aimé est essentiel. Donc si tu peux à nouveau l'aimer, vous êtes toutes les deux gagnantes ! Tu ne dis pas dans ton post si le papa vit avec vous. Si c'est le cas, ce serait bien qu'il aille dans le même sens que toi et te soutienne. Donne des nouvelles. Je t'envoie du courage, mais tu y arriveras !


  minaaa
  17.07.2011
  19:18
image :

Je vais commencer Poussinette, par te demander ce que cette petite demoiselle a eu comme barrières et limites depuis sa naissance.

Cela dit, je je n'ai aucune compassionet cela n'engage que moi. Je n'ai pas envie d'être jugée ici pour ce que je vais dire, mais qu'un gosse de 8 ans soit ainsi, il y a, à mon avis et cela n'engage que moi, un laxisme certain de la part des parents.

J'ai souvent été critiquée par ma manière rigide d'élever mes fils. Ils ont eu des limites et des barrières dès le début. Quand je parle de début c'est dès la naissance. J'étais exigeante sur la politesse et le savoir vivre, je n'ai RIEN laissé passer. il n'y a pas eu de TV à longueur de journée, ni de PC, ni beaucoup de choses que les autres avaient, mes fils ont appris et surtout compris que chez nous c'était pas comme chez les copains  en le leur expliquant cela ne leur a pas posé le moindre problème. Maman divorcée et seule avec eux depuis qu'ils ont 8 et 11 ans, j'ai été féroce, très féroce sur les régles. Aujourd'hui, ils ont 19 et 22 ans, je les aime, ils m'aiment et ce sont de supers gaillards bien éduqués. Nous nous entendons à merveille et de toute ma vie je n'ai eu que des compliments sur eux. Je n'ai pas eu le moindre problème avec eux, aucun. Je suis persuadée et personne ne pourra me l'enlever que c'est principalement une question d'éducation.

Pas plus tard que jeudi dernier, j'ai eu l'occasion de revoir mon frère et ses filles. La cadette, âgée de 12 ans est juste bonne, à mon avis, de prendre quelques baffes tant elle est effrontée. Hélas pour elle, elle a un père (qui est mon frère) qui a toujours été laxiste et permissif. Il le paie aujourd'hui et je ne le plains nullement, c'est le triste résultat de l'éducation donné à ses filles, filles effrontées et qui finiront par partir à la dérive.

Poussinette, tu nous as demandé nos avis, je te donne le mien sans te juger.  Cela dit, je suis certaine que tu aimes ta fille et que tout va s'arranger.


  Valedane
  17.07.2011
  21:31
image :

Le discours de mettre des limites, certes est juste et j'y souscris. Mais pour te répondre Poussinette, j'aimerais dire que je peux comprendre ton sentiment de rejet bien que je ne l'approuve pas. Un enfant de 8 ans est et reste un enfant et il a besoin d'un amour inconditionnel, c'est à toi de trouver un moyen de passer ta rogne autrement. C'est vrai qu'il faut savoir parfois serrer les dents quand nos enfants nous font chevrer mais il est important de ne pas oublier que c'est encore nous les parents qui tenons les rênes. Le rejet est un réflexe d'auto-protection mais pas utile à plus long terme.

Comme les autres l'ont bien écrit, il est temps de revoir le cadre et de le faire respecter. On croit toujours qu'il suffit de "discuter", si possible gentiment, mais parfois, c'est franchement inutile! Tant pis si l'on est un peu autoritaire, il faut l'assumer, ils nous diront merci plus tard. 

Ceci dit, je sais que c'est difficile et je compatis. J'ai parfois vécu des moments difficiles avec ma fille et je comprends très bien ce que tu peux ressentir. C'est dur de ne pas lâcher le morceau mais c'est aussi un message d'amour que tu envoies. Est-ce qu'on se bat pour quelqu'un qui nous serait indifférent? Non... et tu le sais bien wink


  Mona
  17.07.2011
  22:57
image :

Tes mots sont durs mais traduisent ton sentiment d'impuissance et de grande détresse.

A 8 ans si ta fille est aussi insupportable, arrogante et ne supporte pas la moindre contrariété il y a peut-être eu des erreurs de ta part : céder une fois pour 'avoir la paix' et ne pas oser dire non fermement et c'est la voix du dérapage.

Il est hors de question de lui dire que tu ne la supportes plus. Tu dois demander de l'aide car à ce stade tu n'y arriveras pas seule. Il fauit lui parler et avouer ta fatigue morale à cette situation. Lui dire aussi que tu as ta part de responsabilité et que c'est ensemble que vous devez résoudre ses problèmes de comportements.

Tu ne dis pas comment elle se comporte avec son père, ses copines, sa famille...

Ta fille est certainement très malheureuse de cette situation et n'a plus qu'un mode de fontionnement face à ses frustrations : l'agressivité pour avoir l'impression de dominer.

Il est temps de demander un rdv 'parent-enfant' auprès d'un pédo-psy ou un centre de guidance infantile.

Comme dans tout conflit il n'y a pas un 'tout noir coupable' et un 'tout blanc innocent' : il y a 2 personnes en souffrance avec leur part de responsabilité dans le conflit.

Savoir reconnaître cela est un bon début et ne remet nullment en cause l'amour pour notre enfant ni nos capacités à être un bon parent.


  libel06
  18.07.2011
  08:24
image :

Bonjour,

peut-être que ta fille ressent un mal-être, et qu'elle n'arrive pas à l'exprimer autrement que par l'agressivité???

Bon courage, je suis sûre que tout va bientôt bien aller.


  Chloé
  18.07.2011
  09:16
image :

"Il est hors de question de lui dire que tu ne la supportes plus. Tu dois demander de l'aide car à ce stade tu n'y arriveras pas seule. Il fauit lui parler et avouer ta fatigue morale à cette situation. Lui dire aussi que tu as ta part de responsabilité et que c'est ensemble que vous devez résoudre ses problèmes de comportements."

S'il est tout à fait juste de dire qu'il est hors de question de lui dire que tu ne la supportes pas, je suis moins d'accord avec le reste.

Lui avouer ta fatigue et faire appel à son sens des responsabilités est certainement lui mettre trop sur les épaules. Elle n'a que 8 ans! Et la confronter ainsi à ton propre désarroi risque plus de l'insécuriser que de faire avancer les choses dans le bon sens.

S'il est vrai que je ne sois pas contre le fait de faire appel à des professionnels lorsque c'est nécessaire, je trouve délicat de le conseiller aussi rapidement et sans avoir avant suggéré les pistes des propres ressources de la personne, ici celles de Poussinette. Vis-à- vis de ses enfants, cela passe quand même mieux lorsqu'ils sentent que leurs parents redressent la tête tout seuls, non wink

Je ne suis pas sûre que cette petite jeune fille soit si en souffrance que ça, il vaut la peine d'essayer dans un premier temps de renforcer un peu le cadre comme cela a été suggéré dans les premières interventions. Celle qui me paraît la plus embarrassée est bien la maman si je ne me trompe pas?

 


  Mona
  18.07.2011
  09:34
image :

Désolée de vous contredire, Mesdames, mais moi je comprends parfaitement le sentiment de Poussinette. Quoi qu'on fasse, qu'on soit un super parent ou un gros naze laxiste, il y a un facteur qui compte plus que l'éducation: le caractère. J'ai gosses. Je pense les élever selon les mêmes règles, de la même façon. Je suis la même mère pour chacun. Ce qui varie, et bien entendu il y a une variable, c'est la chimie qui s'opère entre MON caractère et celui de chacun de mes enfants. Cette chimie est différente et donne bien entendu des résultats différents. Ainsi, j'ai donc une spuer relation avec 3 d'entre eux (même si c'est 3 types de relation différentes), mais avec avec ma fille aînée.....c'est une horreur. Je crois que j'ai cessé de la prendre dans mes bras alors qu'elle avait 7 ans. Avec elle, ça a toujours été une lutte permanente pour le pouvoir. Elle m'a toujours manipulée, usée, harcelée....bref. Oui, j'ai une fille ainsi, nombriliste, exclusive, menteuse, arrogante, manipulatrice, égocentrique, égoïste...sans compter tout le reste qui est moins grave: bordélique et fainéante (là, je me reconnais à son âge). Alors oui, je l'aime....mais oui, j'ai hâte qu'elle se tire de chez moi! Elle a aujourd'hui 19 ans et je pense que notre relation débutera lorsqu'elle vivra dans son propre appartement. Ma fille est le genre de fille qui est parfaitement adorable tant que l'on attend rien d'elle et qu'on trouve parfait tout ce qu'elle dit ou fait. Du moment qu'un souffle d'air la contrarie....c'est foutu. Et là, rien n'a jamais fonctionné! J'ai testé la totalité des punitions, elle s'est pris le nombre de baffes nécessaires, elle a eu des privations, des TIG (travaux d'intérêts généraux de la famille)...etc. Tout, absolument tout essayé. Mais ce qui marche avec des enfants normaux n'a aucune prise sur elle. Actuellement, j'ai supprimé l'argent de poche, tout simplement. Mais elle s'en fout! Bref, je compatis. Et je vous prie de garder en mémoire que les parents ne sont pas systématiquement responsables de ce que sont leurs enfants (qu'ils deviennent prix Nobel de la paix ou tueurs en série). La seule chose que je constate sur la qualité de mon éducation, c'est qu'en dehors de la maison, ma fille est appréciée et qu'on me complimente sur sa bonne éducation. Par contre, elle a quelques amis à qui elle fait subir son sale caractère....elle en a donc très peu (2 ou 3), tous enfants uniques, et les clashs sont récurrents. Cela dit, elle est intelligente, créative et parfois rigolote, plutôt débrouillarde.


  Miaou2
  18.07.2011
  14:22
image :

Donc Miaou 2 tu n'es responsable de rien et ta fille non plus puisque toutes ses tares sont dûes à son caractère de cochon. Alors tout va bien ! on ne se pose aucune questions et on supporte en se réjouissant qu'elle parte ! Cool ! Evidemment que chaque enfant est différent. Certains ont davantage besoin de limites que d'autres par exemple. Avec certains l'éducation est plus difficile, mais le résultat devrait être à peu près le même pour tous. Chacun est capable de comprendre ce qu'on attend de lui ! (sauf ta fille avec son caractère....) Et en tant que maman, on est jamais la même pour le 1er (l'enfant d'essai!) le 2ème 3ème etc. Ceci dit ; les enfants ne sont pas de la pâte à modeler, on ne peut pas en faire exactement ce qu'on veut ! et heureusement ! et nous parents, ne sommes pas robots !


  minaaa
  18.07.2011
  15:43
image :

je ne vais pas écrire sur le cas des enfants mineurs, mais plutôt des enfants qui sont grands et dont la relation n'est pas au beau fixe.

A la télé dernièrement, j'ai vu un reportage, une fille de 24 ans, en France, vivait seule. Elle n'avait pas de travail, pas d'argent et appelait maman pour lui dire que son frigo était vide et qu'elle devait aller faire les courses. Alors la maman prend exprès la voiture pour faire 30 min de trajets, prends la fille et va au magasin du coin (accessible en 5 min en bus). Les courses sont payées par la maman, tout comme l'abonnement natel et le loyer! A côté de ca, la mère a encore 1 autre enfant et un ménage à faire tourner. Elle vit seule et ne gagne pas des mille et des cents. Bref, ca tourne au vinaigre car la fille ne fait rien pour se bouger. Elle ne pense qu'à faire la fête avec ses amies (bien sûr, aux frais de ses amies).

Un jour, ca a pété, car le propriétaire l'expulse du logement pour loyer impayé. elle voulait rentrer à la maison, mais sans dormir dans le salon. Au contraire, en dormant dans son ancienne chambre qui a été emménagée en bureau. Bref, la vraie petite princesse dont le monde doit se plier en 4.

Puis en grattant un petit peu, il s'est avéré que la petite princesse avait subi un choc suite au décès de son père qu'elle aimait bcp. La fille ne supportant pas cette situation a décidé de vivre seule (aux frais de la mère) et s'est laissée aller (arrêt des études, pas de travail, etc...).

Bref, tout ca pour dire que parfois, c'est un choc émotionnel qui peut faire qu'en faite une personne a un caractère détestable et se croit être au centre du monde alors qu'en fait, c'est qu'une goute au milieu de l'océan, appelé communément la société.

Peut-être que ce post peut aider qqun à mieux comprendre son enfant...


  Mystik
  18.07.2011
  19:11
image :

Il est certain que nos enfants nous apprennent tant de choses sur nous-mêmes! Nous les aidons à grandir.... mais eux aussi nous aident à évoluer.


  Mona
  18.07.2011
  22:16
image :

Bonjour à tous et à toutes, Actuellement étudiante en Master Professionnel de Psychologie Enfance et Adolescence à Bordeaux , je suis à la recherche de participantes afin de valider mon mémoire de recherche et mon année universitaire et mon titre de psychologue. Mon étude porte sur l'échelle de Brazelton et plus particulièrement sur le ressenti de la maman qui a observé la participation de son bébé à l'échelle. Pour mener à bien mon étude, j'ai donc besoin de rencontrer trois mères ayant accouché il y a moins d'un an mois et ayant bénéficié de cette prestation. Seulement trois mères qui ont pu assisté à ce moment et qui accepteraient de m'accorder un peu de leur temps afin de répondre à mes quelques questions lors d'un entretien qui peut être téléphonique. Toutes les réponses données resteront confidentielles et anonymes et ne seront utilisées que dans le cadre de ma présente recherche. Par ailleurs, si les participantes le souhaitent, un retour des conclusions de l'étude pourra leur être fait dès le mois de septembre 2011. Je suis actuellement en grande difficultés pour trouver des participantes,ici en France, car malheureusement cette échelle n'est que très peu pratiquée. Compte tenu que mon sujet de recherche me passionne, je suis particulièrement motivée pour ne pas laisser tomber mais j'ai besoin de vous !! Je m'en remets donc à vous, à toutes les mamans qui souhaiteraient me donner un coup de pouce afin de répondre à mes quelques questions et afin que je puisse en Septembre devenir psychologue. Si vous êtes intéressées par ma recherche et que vous souhaitez m'aider, n'hésitez pas à me contacter sur ce forum ou directement par email: camille.capo@gmail.com. J'ai vraiment besoin de vous pour terminer mon cursus universitaire. Je vous remercie tous par avance et vous souhaite une bonne journée.


  camylle
  19.07.2011
  12:03
image :

Ton post miaou m'a fait sourire.... j'ai un enfant que j'ai mis dehors dans un studio alors que ses troubles de comportement étaient majeurs et le sont encore ! Ben oui, nous avons fait un choix, non pas pour retrouver une bonne relation avec lui, je pense que c'est peine perdu puisque malheureusement pour lui je suis sa maman... Pfffffff!, mais parceque je voulais donner une chance aux autres de vivre relativement normalement.  Il n'était tout simplement plus possible d'étudier pour notre aînée et le cadet souffrait (et souffre encore) des comportements destructeurs de son frère., . Faut pas rêver tous les enfants ne sont pas "aimables" au sens où l'entends le bon peuple. Je me souviens du médecin qui suivait mon fils et qui a lâcher que faire son devoir, habiller soigner, éduquer, prendre soins au sens large du terme, donner de son affection et de ses sentiments à nos enfants, ne marchera pas forcément pour certain d'entre eux. le monde n'étant pas assez vaste pour combler ce qui leur est dû. C'est ainsi !  L'excuse du choc dans l'enfance a bon dos ! bien sûr des fois c'est vrais et des fois ça ne l'est pas.  je fais partie de ces enfants à qui ont a consciencieusement massacré l'enfance, j'ai bien failli mourir sous les coups de mon père, je ne dysfonctionne pas aussi graveas forcément là où l'on pense d'ailleurs... le temps importe peu, c'est l'usure qui va se former dans la relation parent-enfants qui va y mettre des limites. Ma foi, quand une relation est trop pourrie, il faut tirer un trait dessus. reste le devoirment que ça. faut arrêter avec ça: La résilience existe.

Quand à l'amour inconditionnel de Mona, si je le comprends tout à fait ( je trouve aussi qu'une enfant de 8 ans y a droit), je sais aussi qu'il a des limites. Oui, on peut tout faire, pour un enfant, l'aimer, le protéger, le stimuler et l'éduquer, le soigner, se préoccuper de lui, faire confiance à ceux qui l'accompagne ou qui le soigne, et ça ne fonctionne pas quand même. S'il y avait un mode d'emplois 4a se saurait !

Mais à 8 ans, je pense que maman et fifille devrait encore avoir une relation possible wink au besoin se faire aider par des tiers compétants... si on renonce à 8 ans, on fait quoi à 14-16-18-25 ?!

J'espère pour toi Miaou que ta relation telle un phénix se relèvera une fois ta fille chez elle, mais n'en attend pas trop quand même. Ma mère a espéré cela pour moi et, j'ai 50 ans, notre relation n'est pas ce qu'elle en attends. Je suis toujours cette fille qui n'en fait pas assez,, qui la laisse dans sa solitude qui ne vient pas la voir etc... qui est nombriliste et qui est fainéante pour ne pas dire panier percé, impatiente et arrogante.... bref. on fait tous comme on peut avec nos enfants.  je me suis rendue compte au fil du temps que même les psy, les éducateurs ou les enseignants de nos enfants sont dans la même galère que nous. Tant que l'enfant ne prend pas sa part de responsabilité existentielle propre à chacun, on peut bien remuer ciel et terre, cela ne set à rien. Je suis un peu désabusée, mais tant pis il me faut bien vivre aussi, me protéger la moindre. .


  barberino
  24.07.2011
  12:33
image :

Ma fille est le genre de fille ... qu'on trouve parfait tout ce qu'elle dit ou fait. Du moment qu'un souffle d'air la contrarie....c'est foutu.^

Voilà, la parfaite adolescence avec sa mise en scène ... Une seule chose demeure est que sa maman sera toujours présente en recevant un appel par-ci par-là à des moments d'existence difficiles.

Dieu merci, lorsqu'un(e) enfant se souvient d'avoir une maman pour partager aussi du bonheur et non pas seulement les chagrins dans la découverte de la vie!

 


  Harmonypax
  24.07.2011
  16:59
image :

Une voisine m'a dit un jour avoir placé sa fille en internat à 10 ans(et en revenant à la maison le week-end)  pour ne pas avoir à la mettre à la porte à 18 ans.

La situation devenait invivable pour tous les membres de la famille et s'il ne faut pas chercher à exclure l'enfant difficile il faut savoir protéger les autres frères et soeurs.

Quand on se ent dépassé, et quand on sent que la limite à été franchie, demander de l'aide par des professionnels de l'enfance ne doit pas être ressentie comme une faiblesse


  libel06
  26.07.2011
  15:55
image :

Bonjour je n arrive plus avec mon fils de 8 ans il obéir pas il me rie au nez il veut pas etudier il appprend les mauvaises choses a son frere de 3 ans il me fatigue énormément j ai besoin d aide svp


  Stefania Scire
  27.01.2021
  16:18
Partager:
Nos partenaires