Alcool et activités aquatiques: un risque (encore) peu connu

Notre expert
Alcool et activités aquatiques: un risque (encore) peu connu

Attention à la consommation excessive d'alcool au bord de l'eau!

Un petit plongeon dans l’eau fraîche est toujours gage de plaisir et de fraîcheur. Or, dès que l’alcool entre en jeu, le risque d’accident augmente lors de la baignade. La Société suisse de sauvetage rappelle que lorsqu’on s’adonne à des sports aquatiques, on renonce à la consommation d’alcool.

Une chaude après-midi au bord d’une rivière, un saut dans l’eau, un sympathique pique-nique agrémenté d’une bière bien fraîche, un autre plongeon insouciant dans la rivière, suivi d’une autre bière. Par bonheur, une telle journée se termine la plupart du temps comme souhaité. Malheureusement, il peut parfois en aller autrement: selon les statistiques récentes de la Société suisse de sauvetage (SSS), quarante-trois personnes se sont noyées en Suisse l’an passé.

Connaître les risques et les évaluer correctement

Les cours d’eau, avec leurs courants et leurs tourbillons souvent imprévisibles, présentent des difficultés particulières pour les nageurs, mais les lacs sont également considérés comme dangereux. Selon les statistiques publiées par le bpa (Bureau de prévention des accidents), la fréquence des noyades dans un lac ou une rivière est supérieure à la moyenne chez les personnes âgées de 15 à 24 ans, ainsi que chez celles de plus de 65 ans. Une mauvaise appréciation de la situation ainsi qu’une surestimation de ses propres capacités et un plus fort goût du risque jouent souvent un rôle dans ce contexte.

A côté d’autres facteurs de risque bien connus, la consommation d’alcool et de drogues augmente nettement le risque d’accident lors d’une baignade. L’alcool a un effet négatif sur les aptitudes physiques et réduit en outre la capacité à apprécier une situation de manière correcte et sûre. Dans ses règles de baignade, la SSS recommande donc expressément d’éviter de boire de l’alcool avant et pendant les sports aquatiques ou la baignade.

Eviter les risques

Nager en eaux libres est déconseillé aux nageurs non entraînés. Mais le fait d’être entraîné ne saurait garantir l’absence d’accident. Il convient donc d’éviter de nager dans des eaux inconnues ou de s’adonner à la natation l’estomac plein ou, au contraire, totalement vide. Dans la mesure où l’alcool, entre autres effets néfastes, incite à prendre davantage de risques et altère les facultés de concentration, il est particulièrement dangereux de consommer des boissons alcooliques avant ou pendant la pratique de sports aquatiques. Par conséquent, l’alcool est à proscrire lorsqu’on nage ou qu’on se baigne!

Commentaires





Partager:
Nos adresses préférées

> Genève

Carrefour addictionS.

Carrefour addictionS est une faîtière qui regroupe la FEGPA (prévention alcool et cannabis), le CIPRET (prévention tabac) et Rien ne va plus / le RNVP (prévention jeu).

> Genève

Fédération genevoise pour la prévention de l'alcoolisme (FEGPA)

La FEGPA a pour objectif de sensibiliser la population sur les risques liés à l'abus d'alcool.

> 1208 Genève

Opération Nez Rouge Genève

Fatigué?.. Médicaments ?.. Boisson ?.. Ou tout simplement pas envie de conduire pour rentrer... Un seul numéro... 0800.802.208
Service gratuit

> Tramelan

Espoir Tramelan

Mouvement bénévole qui organise des camps pour faire vivre aux enfants et adolescents une semaine trépidante dans la nature avec d'autres jeunes de leur âge.
Un accent particulier est mis sur la promotion de la vie saine.

Contact: 077/474.10.45, lundi de 18h à 20h et mercredi de 18h à 20h

> Genève

Stop-alcool.ch

Aides et conseils pour les consommateurs d'alcool et leur entourage
Consommé avec modération, l'alcool constitue une source de plaisir, mais on se retrouve parfois désemparé(e) face à un problème de consommation excessive.

Ce site vous accompagne et vous informe sur les risques et les prises en charge possibles. Il vous propose une aide et des conseils personnalisés, ainsi que la possibilité de dialoguer.

A lire
Nos partenaires