Jeux vidéo, nouveaux médias et enfants: quel impact sur notre rôle de parents?

Notre expert

C'est une réalité incontournable...C'est de notre époque...

En moyenne annuelle, nos jeunes passent aujourd'hui 80h à discuter en famille, 800 heures à l'école et 1500 heures devant un écran!... Aïe Aïe Aïe!

A Noël, Junior recevra un jeu vidéo, la dernière tablette tactile pour enfant ou encore le dernier smartphone à la mode...

Oui, le temps consacré aux écrans entre en concurrence avec d'autres activités comme les sorties, les devoirs ou encore la "papote" en famille.

Et oui, parfois, nous sommes bien désemparés face à cette nouvelle génération multimédia! Consolons-nous! Eux comme nous, sommes des précurseurs! Ils sont la première génération multimédia, et nous sommes les premiers parents de cette génération! A nous d'ouvrir le bal, car nous avons des responsabilités.

D'où d'une part, une réelle nécessité pour les parents de savoir ce qu'ils offrent.  Et d'autre part... comme éducateur, de savoir que faire pour réguler toutes ces activités. Si nous ne pouvons contrôler le contenu de ces différents gadgets, en revanche, nous pouvons:

  • Fixer des règles d'utilisation réalistes.
  • Apprendre à nos enfants à choisir les jeux, les émissions, les accompagner, maintenir le dialogue et s’intéresser à ce qu'ils aiment regarder ou ce à quoi ils aiment jouer

Et nous devons, en tant que parent attentif:

  • Accompagner nos enfants
  • Leur offrir notre présence, au même titre que nous le faisions lorsque, plus jeunes, ils découvraient les places de jeux ou les pistes de ski...
  • Leur proposer écoute, mais aussi conseils et recommandations.


Soyons attentifs à deux phénomènes nouveaux, liés à l'utilisation de ces nouveaux médias...

  • Compétence parentale face à cette nouvelle génération multimédia: en matière de nouveaux médias, les enfants sont plus compétents que les parents. Or, dans les rapports parents/enfants, les parents doivent être très vigilants. Dans la hiérarchie familiale, les parents sont ceux qui encadrent les enfants dans leur développement. Si dans le domaine des nouveaux médias, les enfants sont plus compétents, il faut leur reconnaître cette compétence, mais uniquement dans ce domaine bien précis et empêcher que les enfants extrapolent cette compétence à d'autres compétences. Attention à bien respecter la hiérarchie familiale. En parallèle, dans la mesure du possible, développer de nouvelles compétences dans ces domaines.
      
  • La complicité parents/enfants "licitement illicite": On ferme les yeux sur ce qui est illicite (piratage de logiciel, chargement de films ou de musique...) Attention, le parent qui encadre l'enfant doit avoir une certaine légitimité pour encadrer: c'est l'autorité de compétence. Le parent, en tant que responsable des règles que le jeune doit apprendre pour vivre en société, perd sa crédibilité s'il a ce type de complicité avec l'enfant. Son rôle parental d'encadrement sera affaibli.

Le jeu est le vrai travail de l’enfance!

On parle souvent du jeu comme si c’était une récréation pour les enfants. Pourtant, le jeu représente un apprentissage sérieux. C'est l’activité par excellence qui lui permet de répondre à ses besoins primordiaux de bouger, d’expérimenter et d’apprendre dans le plaisir.
«Ecole» incomparable, le jeu est au cœur des apprentissages de votre enfant: il permet l'éveil et le développement de l'imagination, la résolution de problèmes. Pour un enfant jouer est une façon de faire travailler son esprit et d'exercer ses forces. Du hochet aux dés en passant par le train électrique ou les legos, le jeu permet d'appréhender la maîtrise de l'environnement, le développement de l'expression de soi, de la communication, et de l'évaluation sociale.
Le jeu libre et créatif joue un rôle essentiel dans la formation de son être intérieur, l’expression de sa personnalité et son insertion sociale. Il est un des facteurs essentiels de l’éducation parce que l’être et l’intelligence de l’enfant peuvent ainsi se développer librement. Ce qui n’est pas le cas lorsque le jeu est canalisé de façon conditionnée par un training abstrait où il devient alors automatique et déjà scolarisé
L'écran ne développe que la vue et l'ouïe. Etre souvent derrière un écran peut entraîner chez l'enfant de moins de 3 ans des freins dans son développement, même s'il s'agit de programmes adaptés à son âge.

      

Enfants de 0 à 6 ans  

Conseils aux parents:

  • Diversifiez les jeux. S'il est très important de respectez les choix de votre enfant en ce qui concerne ses jeux préférés, il est aussi intéressant de lui présenter des jeux différents qui l’amèneront à de nouveaux apprentissages.  
  • Accompagnez-le. Evitons de laisser l'enfant seul devant un écran, mais accompagnons-le! Ce sont les interactions autour des images et du son qui sont sources d'enrichissement et donnent du sens à ce qu'il regarde.  
  • En règle générale
      • Avant 3 ans, pas d'écran... N' exposez pas vos enfants aux écrans, mais plutôt aux jeux et jouets permettant d'appréhender la maîtrise de l'environnement, le développement de l'expression de soi, de la communication, et de l'évaluation sociale. Les jouets qu'on peut pousser ou tirer, qui font de la musique ou du bruit, petits trains, animal à pousser ... Les jouets pour le bain, du matériel pour dessiner, bricoler... Tous les jeux et jouets qui peuvent développer ses 5 sens que sont l'ouïe, la vue, le toucher, l'odorat et le goût. Oui oui ce n'est pas la mode actuelle, mais sa santé vous remerciera plus tard....
      • Après 3 ans, limitez au maximum la consommation d'écran. Choisissez un DVD ou un jeu plutôt qu'une émission de télévision. L'enfant peut alors le regarder plusieurs fois, et vous pouvez revenir avec lui sur des images qui l'ont marqué, en parler avec lui, susciter une discussion, un échange.
        > A visiter: http://www.filmspourenfants.net  Ce site pour les parents fait par une enseignante du primaire (CIN-CYP1) et un éducateur social travaillant avec des adolescents en situation de crise vous donnera d'excellents conseils!
           
  • Equilibrez les différents loisirs: jeux vidéo, jeux éducatifs et jeux de détente. Rejouez avec vos enfants en choisissant un moment approprié au cours d’une journée ou d’une semaine, s'il est très important de respectez les choix de vos enfants en ce qui concerne ses jeux préférés, il est aussi intéressant de leur présenter des jeux différents qui les amèneront à de nouveaux apprentissages. N’oubliez pas que le jeu de société est un excellent moyen de s’amuser en famille
  • Pas de console de jeux avant 6 ans (eh oui...)...

Enfants de 6 à 11 ans

Pour bien grandir, un enfant à l'école primaire devrait dormir entre 10 et 11 heures par nuit! Ce qui impose d'emblée une limitation du temps passé devant les écrans. L'oeil, devant un écran, se fatigue très vite: il voit en moyenne 1440 images par minute... Chaque heure passée devant un écran augmente la probabilité d'apparition de troubles de l'attention qui influencent directement les fonctions d'apprentissage et de mémorisation.
Fin des idées reçues...Les jeux sur ordinateur et en ligne auxquels s'amusent enfants et adolescents ne sont pas tous dangereux.
Au contraire, nombre d'entre eux requièrent et développent un esprit créatif et stratégique, quand ils ne sont pas tout simplement distrayants.
Cependant, il est important d'accompagner les enfants et les adolescents pour qu'ils fassent bon usage de ces jeux.

>> Pour un bon accompagnement, voir aussi les stages de vacances organisés par Futurekids sur Genève et Lausanne

 

Conseils aux parents:

  • Limiter le temps devant les écrans: au maximum 1 heure par jour pendant les jours d'école, de préférence après les devoirs. Ne pas les mettre devant un écran avant l'école ou au moment du coucher.
  • Installer l'écran dans un endroit de passage afin de pouvoir garder un oeil sur lui
  • Stimuler les discussion après avoir regardé une émission ou un film: qu'est-ce que tu as aimé? Pourquoi?

En règle générale:

  • L'enfant dès 9 ans peut commencer à utiliser Internet, en étant accompagné
  • Equilibrer les différents loisirs: jeux vidéo, jeux éducatifs et jeux de détente. 

Enfants dès 11 ans

84% des jeunes sont inscrits sur un réseau social au moins, le plus répandu étant Facebook. De nombreux jeunes ne respectent pas les limitations d'âge d'inscription. Les données personnelles sont inscrites: nom à 85%, âge à 77%, photos ainsi que des informations de contact (Adresse personnelle, nom de l'établissement scolaire et adresse mail), les filles étant plus réservées que les garçons. Mais rappelons que 57% des utilisateurs de réseaux sociaux ont pris des mesures pour protéger leur sphère privée et que cette prise de conscience de protection de la sphère privée augmente avec l'âge. Apprenez leur la protection de la sphère privée. Une trop grande consommation d'heures passées devant l'écran augmente le risque d'isolement, de sédentarité et de baisse de performances scolaires.  
       

Conseils aux parents:

  • S'intéresser à ce qu'ils voient, les sites qu'ils visitent
      
  • Apprenez-leur la nécessité de la protection de la sphère privée: les photos et vidéos privées n'ont rien à faire sur Internet: la plupart des réseaux sociaux permettent de restreindre le cercle de personnes qui ont accès aux contenus privés. Expliquez leur comment protéger leur sphère privée.
        
  • Rendez-les attentifs au:
    • Cyberintimidation ou cyberharcèlement: c'est une offense intentionnelle, une menace, le fait de ridiculiser ou d'importuner autrui avec des moyens de communication modernes (Internet, mail, réseaux sociaux, vidéos...), le plus souvent anonyme et sur une longue période. (Rack & Fileccia 2009).
    • Flaming: dispute en ligne au moyen de mails ou sms écrits sur un ton furieux et dans une langue vulgaire (Willard 2006). Il est répandu à hauteur de 18%
         
  • Pas de rendez-vous avec quelqu'un rencontré sur Internet sans en parler avec un adulte de confiance, même si c'est le copain d'un copain et qu'il fréquente le même établissement scolaire.

    
Pour les jeux en particulier:
Établir les règles du jeu avec vos enfants pour développer une entente harmonieuse sur leur consommation de jeux électroniques.

  • Oui au plaisir sans dépendance: expliquez à vos enfants qu'ils doivent faire attention au temps passé devant l'écran car ils peuvent en devenir dépendants.
  • Mettre des limites face à la violence et au sexisme: n'hésitez pas à interdire à vos enfants des jeux qui selon vous sont trop violents ou sexistes. Expliquez-leur les raisons de votre décision.
  • Gestion du temps: les devoirs en premier. Établissez un horaire avec eux en classant les priorités : devoirs, sports,... Expliquez-leur que vous ne voulez pas qu'ils passent quatre ou cinq heures d'affilée devant l'écran pour des raisons de santé, mais soyez flexible: parfois, la durée de certains jeux dépasse souvent une heure.
  • Vous avez le dernier mot: Si les enfants ne respectent pas les règles fixées: confiscation des manettes ou des CD...
  • Encouragez les jeux d'équipe: Les jeux vidéo sont souvent la cause de querelles lorsqu'ils se jouent de manière individuelle. Il y a plusieurs solutions au problème. Conseillez à vos enfants des jeux pour deux personnes ou qui offrent une possibilité de jouer en équipe, chacun son tour.
  • Encouragez-les à faire d'autres activités: il est facile pour un enfant d'accrocher à un jeu vidéo, à un point tel que plus rien n'existe autour de lui. Faites le maximum pour les encourager à jouer à autre chose, à sortir, à faire du sport. Si vous ne réussissez pas à les détacher de l'écran, enlevez-leur le jeu qu'ils préfèrent, quelques heures, le temps qu'ils aillent jouer dehors.

Commentaires





Partager:

Nos adresses préférées

> Genève - Nyon - Lausanne - Aigle - Fribourg - Neuchâtel et Sion

FUTUREKIDS
Sciences informatiques & Robotique

Cours à l'année, stages de vacances et anniversaires de robotique et d'informatique pour enfants : création de jeux vidéo, programmation, robotique, animation, conception 3D...
Activités STEM
Directrice: Mme Caroline Weber
INSCRIPTIONS EN LIGNE DEPUIS NOTRE SITE WEB

Autres adresses

A lire

Voir également

Nos partenaires