Notre expert

Recettes gourmandes pour goulus des bois + dates cueillettes

Pour vos prochaines sorties en forêt, voici quelques recettes gourmandes qui feront de vos piques-niques des repas gastronomiques faciles et amusants à concocter en famille…

Salades
On agrémente volontiers les salades des premières fleurs des prés comme la primevère, la pulmonaire, la cardamine des prés, la bourrache, les pétales de fleurs de soucis, de marguerites ou de roses.
On utilise également des jeunes feuilles d'orties, de la dent-de-lion bien connue, de l'aquillée millefeuille, de la pâquerette ou plus étonnamment des jeunes feuilles tendres d'arbres ou arbustes comme le hêtre ou l'aubépine.

Beurre à l’ail des ours
Pour vos grillades au feu de bois, rien de tel qu'un steak café de Paris, façon forestière!
Hacher finement quelques feuilles d'ail des ours (ou d'alliaire officinale qui est plus fine et moins forte). Incorporer à du beurre (ou du fromage blanc) assaisonné de sel et de poivre. A badigeonner à volonté sur la viande rôtie au feu de bois. Bon appétit!

Gâteau aux fleurs de printemps
Ingrédients: 2 tasses de farine. 1 tasse de sucre brun. 3 œufs, 2,5 dl de crème fraîche, le jus et le zeste d'un citron (ou orange), 1 sachet de poudre à lever, 1 pincée de sel, 2 poignées de fleurs printanières entières (primevère, pulmonaire, bourrache, pétales de fleurs de soucis, de marguerites ou de roses, myosotis, violette de montagne)
Faire une pâte à biscuit avec tous les ingrédients. Ajouter à la masse les fleurs printanières entières. Dresser l'appareil à l'intérieur d'un moule à cake beurré. Cuire au four 30-40 min. à feu moyen. A la sortie du four, parsemer de pétales de fleurs.

Quelques recommandations

  • Evidemment, seules les plantes identifiées avec certitude comme comestibles seront cueillies. En cas de doute s'abstenir!
  • On veillera à cueillir les plantes dans des lieux préservés de l'apport de pesticides, d'engrais ou d'herbicides.
  • Les bords des routes sont bien évidemment à éviter. Ne cueillez pas à moins de 30 m des routes de campagnes ou à moins de 100 m des routes les plus fréquentées
  • Ne ramassez jamais tous les exemplaires d'une plante que vous trouvez à un endroit, ni toutes les parties d'une même plante.
  • Evitez de marcher à travers champs ou dans les prairies en hautes herbes.
  • Le printemps est la saison idéale pour cueillir des plantes tendres et savoureuses. Des récoltes plus tardives dans la saison sont possible encore en altitude
  • Respectez les zones de protection
  • La consommation de plantes sauvages crues (fleurs, feuilles, fruits, bourgeons ou racines) nécessite un nettoyage consciencieux. L'ajout de vinaigre, de jus de citron, de bicarbonate ou mieux de permanganate dans l'eau de rinçage est recommandé afin d'éviter l'équinococcose (douves du foie) ou autres parasitoses transmises par les renards et autres animaux sauvages, ou même domestiques.

Guides pratiques
COUPLAN François: Promenades gastronomiques, Ed. Sang de la Terre, Paris, 1992.
COUSIN ZERMATTEN Germaine, COUSIN Raymond: Saveur et vertus des plantes sauvages, recettes et teintures, Ed. alternatif, Les Agettes, 1998.
QUINCHE Robert, BOSSARD Eugen: Petit guide panoramique des salades et légumes sauvages comestibles, Ed. Delachaux & Niestlé, Lausanne, 1991.

Commentaires





Partager:
Nos adresses préférées
Autres adresses
A lire
Nos partenaires