Notre expert
Nutrition: une des clés pour une maman épanouie et en forme

La nutrition: une des clés pour une maman épanouie et en forme
 

Pendant la grossesse et pendant les premiers mois après l’accouchement, les besoins en vitamines et minéraux sont accrus.
C’est pourquoi, il est très important de porter une attention toute particulière aux choix des aliments que vous mangez.

De nombreuses recherches scientifiques prouvent aujourd’hui l’impact de certains nutriments sur la vitalité, l’humeur et le bon développement de bébé. Parmi eux, nous citerons :

  • Les omégas 3 : (acides gras essentiels) sont présents dans les poissons gras tels que le saumon, les sardines, le maquereau, les anchois, et aussi dans certaines huiles végétales, en particulier l’huile de lin, de noix, de colza.
    Chez la femme enceinte, le taux d’Omega 3 peut diminuer de moitié au cours de la grossesse et mettre plus de six mois après l’accouchement pour retrouver un taux normal. 
    Ils favorisent, entre autre, le bon fonctionnement du cerveau et la gestion du stress.
    Ils protègent les artères et diminuent le risque de dépression post-partum.

  • Les vitamines B : elles sont «LES» vitamines importantes pour le système nerveux et pour l’énergie.
    Parmi elles, la vitamine B9: (acide folique) est indispensable au bon développement du tube neural du bébé. Celle-ci est présente par exemple dans les légumes verts à feuilles, la levure de bière, le foie, l’avocat et le jaune d’œuf.
    La vitamine B12: a un rôle majeur au niveau de la formation des globules rouges. Une carence peut être source d’anémie et de fatigue. Elle est présente en grande quantité dans le foie, la viande et les sardines.

  • La vitamine D: dont les besoins pendant la grossesse sont presque doublés doit être surveillée, surtout d’octobre à avril lorsque l’exposition au soleil est moindre.
    Une complémentation adéquate est conseillée dans les périodes d’hiver.
    Selon une étude de l’Institut national de veille sanitaire , le déficit en vitamine D touche 80% des français en hiver.
    La principale source de vitamine D est le soleil, mais elle est aussi présente dans les poissons gras et les œufs.

  • Le fer: les femmes ont souvent des statuts en fer peu élevés avant la grossesse, c’est pourquoi il est important de le surveiller grâce à un dosage sanguin pendant et après la grossesse.
    Pratiquement 1/3 des femmes enceintes seraient en déficit de fer, source de fatigue et de dépression.
    Il est donc vivement conseillé de manger de la viande, du poisson et des œufs, accompagnés de légumes riches en vitamine C qui facilitent son absorption.

  • Le magnésium: est un des piliers de notre santé, notamment pour la résistance au stress (causé par le manque de sommeil répété, les journées « multitâches », l’envie de bien faire). 
    Le magnésium participe à plus de 300 réactions enzymatiques dans notre corps. 
    Selon l’étude SUVIMAX, les 3/4 des personnes recevraient moins des 2/3 des apports nutritionnels conseillé en magnésium.
    Dans les périodes où l’on se sent susceptible, irritable, sensible au bruit, des crampes musculaires peuvent apparaître ; autant de raisons pour lesquels il est important de combler d’éventuelles carences en magnésium.
    Il existe différents types de magnésium dont certains sont mieux assimilable que d’autres, tels que le glycérophosphate et le bisglycinate ou aussi les formes citrate ou malate de magnésium.
    Les légumineuses, les céréales complètes, le poisson, les oléagineux sont des aliments riches en magnésium.

  • Le calcium: pour les os et le système nerveux, le calcium a un rôle important. On en trouve dans les végétaux, le tofu, les amandes, les produits laitiers.
    De ce fait, la qualité des aliments que vous mettez dans votre assiette est aussi importante que sa richesse nutritionnelle.
    Par exemple, un saumon sauvage d’Alaska, qui a pu profiter d’un environnement et d’une alimentation naturels et sains, sans avoir été soigné aux antibiotiques n’aura pas le même impact sur votre santé qu’un saumon d’élevage de l’Atlantique Nord-Est.
    De même, une salade cultivée dans votre jardin n’aura rien à voir en terme nutritionnel qu’une salade issue des champs de production intensive.

Enfin, la qualité de votre flore et de votre muqueuse intestinales sont sujet à de nombreuses publications ces dernières années et méritent toute votre attention:

  • Votre muqueuse intestinale, formée d’une seule couche serrée et fragile de cellules, permet la transformation et l’assimilation des nutriments.
  • Elle permet la fabrication de certaines vitamines (K et B), ainsi que 70% des neurotransmetteurs tels que la sérotonine, la dopamine, le GABA qui jouent un rôle primordial sur l’humeur, la vitalité, la mémoire, les émotions.
  • La moitié des cellules du système immunitaires se trouvent dans le tube digestif.
  • A sa naissance, le bébé reçoit la flore intestinale de sa maman, notamment lors de son passage dans le col de l’utérus.
    L’intestin est donc un organe incontournable pour votre santé à tous les niveaux (physique et psychique). Aujourd’hui, il est de plus en plus fragilisé par notre style de vie (prise d’antibiotique, stress, alimentation non BIO et industrielle, sensibilité au gluten et aux produits laitiers, manque de sommeil, additifs alimentaires…)

Vous avez donc la possibilité d’améliorer grandement votre santé et celle du bébé en apportant une attention toute particulière à votre alimentation et à votre hygiène de vie.

Commentaires





Partager:
Autres adresses
A lire
Nos partenaires