Alcool et ses répercussions sur la famille

Alcool et ses répercussions sur la famille

Notre expert
Alcool et ses répercussions sur la famille

L’alcoolisme est une maladie;
Etre alcoolique n’est pas une faiblesse de caractère, un vice ou une perversion. Les causes qui contribuent à l’émergence de cette maladie sont multiples. Une fois physiquement accroché, le malade alcoolique n’est presque plus en mesure de se sortir seul de sa dépendance. L’entourage ressent aussi les conséquences de cette situation. Tant les proches, que le malade alcoolique, auront besoin d’aide. Ils pourront la trouver auprès du médecin de famille, de services sociaux spécialisés, de groupe d’entraide, etc... 
 

Brochures gratuites à votre disposition:

  • «Enfant dans une famille alcoolique»
    Pour ouvrir le dialogue et donner des pistes aux adultes concernés ainsi qu'aux personnes qui les entourent,  Addiction Info Suisse a édité une brochure intitulée «Enfant dans une famille alcoolique». 
    Commande au 021 321 29 35  ou par mail:
    cliquez ici 

    Par ailleurs, un nouveau site: www.mamanboit.ch -  www.papaboit.ch destiné aux enfants et adolescents vivant avec un parent dépendant de l’alcool offre des informations, des témoignages et des adresses, ainsi qu’un forum permettant aux jeunes d’échanger entre eux.
             
  • Brochure gratuite "Grossesse et alcool/tabac : ce qu'il faut savoir": cliquez ici

  • Le site suisse www.stop-alcool.ch 

En Suisse, plus de 300’000 personnes sont dépendantes de l’alcool; avec elles, leurs proches, épouses, époux, enfants, parents souffrent aussi. En effet, l’alcoolisme concerne toute la famille. La consommation d’alcool en Suisse est de 43l. de vin, 60 l. de bière, 3.6 l. d’alcool fort, par habitant, en moyenne. Un homme sur six (18%) est condamné pour alcool au volant.
    

Et vous? Où en êtes-vous?
Coupable? Vous êtes-vous déjà senti coupable de votre consommation d'alcool?
Abaisser? Avez-vous déjà ressenti le besoin d'abaisser votre consomation d'alcool?
Gueule de bois? Avez-vous déjà eu besoin de boire de l'alcool en vous réveillant pour calmer vos nerfs ou faire passer votre gueule de bois?
Ennuyé ? Avez-vous déjà été ennuyé par des remarques d'autrui critiquant votre consommation d'alcool?
Si vous répondu par l'affirmative à deux des quatres questions, on peut considérer que vous souffrez de dépendance à l'alcool.

Commentaires





Partager:
A lire
Nos partenaires