Notre expert
Enfance violente et milieu social?

Article écrit en collaboration avec le Centre de prévention de l'ALE

Vous vous posez des questions, vous aimeriez avoir des réponses, posez votre question ici ....

Le fait d’avoir grandi dans une famille violente entraîne-t-il un risque à reproduire ce type de comportement?

Plus de la moitié des hommes qui nous contactent ont connu de la violence comme victime ou témoin dans leur enfance. Dans le mesure où la famille d’origine constitue un modèle sur lequel chacun construit en partie son identité, il est évident qu’un tel contexte constitue un facteur de risque important dans la reproduction des comportements violents. Ceci dit, un facteur de risque n’est pas une explication ni une justification. Un certain nombre d’homme décident de ne jamais avoir eux-mêmes recours à la violence suite aux expériences - souvent traumatisantes - qu’ils ont vécues.
    

Côté agresseurs, note-t-on des différences relatives au milieu social ou région géographique (ville/campagne) dont ils proviennent?

  • Quand bien même toutes les couches de la population masculine sont touchées de façon identique, les ressources personnelles des hommes en termes de compétences réflexives (introspection, décentrement, autocritique) influent considérablement sur leur capacité à demander une aide professionnelle et à en tirer profit.
       
  • L’aspect géographique constitue une limite liée principalement à l’investissement en temps et financier que demandent d’importants déplacement. Par contre, la proportion des hommes venant de la ville ou de la campagne correspond à la répartition de ces deux catégories dans le reste de la société.

Commentaires





Partager:
A lire
Nos partenaires