Partager:

Pleine Conscience à l’école: une nécessité ou un luxe?

Notre expert

Un article écrit par Michela Mantani, 
Manager des communications à La Côte International School 

Un sujet sensible enflamme le débat mondial de l’éducation; faut-il oui ou non apprendre aux enfants à gérer leurs émotions et à s’autonomiser vers leur bien-être? Il faut savoir que les pays d’Asie ont de plus en plus recours aux classes de méditation pour aider les élèves à s’accommoder du stress et à développer une résilience émotionnelle, et qu’en Grande Bretagne les statistiques indiquent une moyenne de trois enfants par classe souffrant de troubles mentaux, allant de l’anxiété au burn-out et parfois accompagnés de symptômes.

La vie de nos jeunes, déjà stressante et surbookée, est de plus alourdie par les temps d’écran et les excès de stimulations. On a constaté un lien entre ces facteurs et l’émergence des troubles mentaux chez les enfants, et une question brûle désormais les lèvres de chaque éducateur: ‘Que peuvent faire nos écoles pour aider les élèves à réguler leurs émotions et à améliorer la qualité de leurs relations?’

Un nombre croissant de recherches scientifiques a souligné ces dernières années l’efficacité de la Pleine Conscience chez les élèves. Ces études, sérieuses et réalisées à partir de données sur l’impact de la Pleine Conscience chez les adultes, ont également recueilli des signes encourageants sur l’impact de la méditation et des techniques de respiration chez les enfants.

D’après Jenny Ebermann, enseignante et accompagnatrice de Pleine Conscience à Morges (Suisse), l’entraînement régulier de la Pleine Conscience chez les enfants non seulement améliore leur attention et leur concentration, mais, plus important encore, leur fournit des outils pour mieux se réguler. En bref, apprendre aux enfants à reconnaître, comprendre et identifier leurs émotions en temps réel revient à les équiper de compétences essentielles et fondamentales dont ils se serviront pour faire face aux obstacles de leur future. Et finalement, n’est-ce pas là même le sens de l’éducation?

A La Côte International School à Aubonne (Suisse), les bienfaits de l’entraînement à la Pleine Conscience chez les enfants du Primaire se sont rapidement révélés depuis le début du programme commencé en 2016. La pratique de la Pleine Conscience fait aujourd’hui partie intégrale du curriculum de cette école en éducation personnelle, sociale et sanitaire.

‘Nous promouvons le soutien de nos élèves dans leur développement social, académique et émotionnel’ affirme Alison Piguet, responsable du Primaire à La Côte International School. ‘Les recherches indiquent une plus forte motivation des élèves évoluant dans un environnement bienveillant et humain, et, en tant qu’école, nous sommes engagés à offrir une approche intégrale de leur développement social et émotionnel.’

Annette Ebbighaus, Fondatrice de TrulyBalance (www.trulybalance.com) à Coppet (Suisse), nous fait part de simples exercices à mettre en pratique chez soi avec nos jeunes enfants. Il s’agit à chaque étape de se déconnecter, de s’offrir un moment de calme et de tourner son attention sur le moment présent.

1. Ralentir et être attentif: éteindre le téléphone portable et l’ordinateur, absorber le moment présent avec son enfant.

2. Manger consciemment: un exercice facile que les enfants adorent. Prêter attention à chacun de ses cinq sens avant de commencer à manger. Observer les réponses du corps à l’odeur de la nourriture, sentir la texture de l’aliment sur la langue, et, tout à la fin, mordre et goûter l’aliment.

3. Prendre une pause respiratoire: lors d’émotions vives, diriger sa concentration sur la respiration. Fermer les yeux, ralentir la respiration et compter le nombre de respirations pendant pendant une à deux minutes.

Ces exercices valent aussi pour l’adolescent mais on peut intégrer d’autres activités qui l’aideront à pratiquer le non-jugement de ses pensées et émotions, à être présent et reconnaissant.

  1. Réserver un moment ensemble: ranger les téléphones, choisir une activité qui plaît à tous les deux et s’y adonner avec présence et gratitude. Être capable d’exprimer de la reconnaissance pour les petits et grands moments de la vie est un don précieux à transmettre à nos adolescents.
  2. Confier une responsabilité à l’adolescent : par exemple une tâche ménagère ou utile pour la famille; lui demander de l’accomplir de manière attentive et consciente. Essayer de ne pas critiquer ses efforts.
  3. ‘Surfer sur la vague’: quand les émotions négatives se font sentir, apprendre à l’adolescent à se concentrer sur sa respiration et à reconnaître ses émotions et ses pensées, quelle qu’elles soient, en s’abstenant de les juger; les laisser venir, les reconnaître, et les laisser repartir, comme des vagues, c’est tout.

 

Biographie de l’auteur

Michela Mantani s’est jointe à La Côte International School en tant que Manager des Communications en 2017. Passionnée en matière d’éducation et de l’influence des styles d’apprentissages sur le parcours de l’enfant, elle recherche et rédige des études sur les options éducatives offertes dans la région du Lac Léman depuis qu’elle s’y est installée en 2008.

Originaire d’Italie, Michela est titulaire d’un Honours degree mention First Class en Langues Modernes et Littérature de la University of Florence. Elle a débuté sa vie professionnelle à Londres dans le milieu de l’édition et y a acquis son TEFL (enseignement de l’anglais comme langue étrangère).

Avant de s’installer en Suisse, elle a travaillé maintes années à la BBC en tant que Responsable de Distribution TV, puis au siège de Laura Ashley, à Fulham, en tant que Technologue en Développement et Production.

Professionnelle certifiée de la CIM, fan de design, de gastronomie et de voyages, elle est aussi maman de trois enfants qu’elle entraîne dans tout ce qu’elle fait. Depuis son arrivée à Genève, Michela s’est mise au snowboarding, au stand up paddle, et s’adonne avec plaisir à la vie au grand air qu’est la région du Lac Léman.

Partager:

Nos adresses préférées

> Le Mont-sur-Lausanne

Aimer Avancer - René Coaching

Accompagnement et aide pour adultes, couples, parents-enfants: un moyen pour surmonter les crises, la lassitude, des pistes pour retrouver le dialogue et une relation épanouie, pour désamorcer les conflits, ... pour revivre du bonheur.

A lire

Je gère !

Quel besoin déclenche la réaction émotionnelle de mon enfant? Comment y répondre ? Avec ce petit livre très bien conçu, vous serez outillé de façon concrète et pratique pour répondre aux différents besoins de votre enfant. Des jeux, des tests et des exercices pratiques ponctuent chaque thème comme la peur, la tritesse ou la colère pour vous permettre de décrypter ce qui se passe dans la tête et le cœur de votre enfant et être en mesure de répondre précisément à ses besoins. Nous avons été séduit par ce livre très facile à lire et à utiliser au quotidien.

Voir également

Nos partenaires